Protéger votre restaurant des intoxications alimentaires ?

Un article de blog pour un restaurateur ou un chef d'entreprise sur les best practices à adopter dans l’hygiène et dans la préparation des aliments pour éviter tous risques d’intoxication, pour éviter les sanctions et pour favoriser la protection juridique de son entreprise.

Publié le 08/11/2021Alexandre Suire

Aux dernières nouvelles, en France, le nombre d’intoxications alimentaires a pris des proportions inquiétantes : une moyenne de 1 500 000 intoxications alimentaires chaque année, environ 50 000 hospitalisations et plus de 3 000 décès par an. Il est donc nécessaire de protéger votre établissement et protéger vos clients. Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour vous protéger des intoxications alimentaires.

1. Les dangers des aliments transformés

Si vous êtes un restaurateur, vous l’aurez probablement remarqué : les intoxications alimentaires sont de plus en plus fréquentes. Elles ont de mauvaises répercussions sur votre entreprise. Il est important d’avoir une stratégie de risques pour prévenir les problèmes de toxi infection alimentaire. Vous pouvez commencer par protéger votre restaurant contre le danger des aliments transformés.

Les aliments transformés sont de plus en plus consommés par les Français. Dans la plupart des cas, il s’agit d’aliments de bonne qualité qui nous permettent de manger plus facilement. Pourtant, pour les personnes à risque, ils représentent un danger. En effet, ils sont souvent très salés et tous les ingrédients de leur composition peuvent être à l’origine d’une intoxication alimentaire.

Il est clair que les aliments transformés doivent être consommés avec modération. Vous devez vous assurer que les produits que vous offrez à vos clients sont bien cuits et qu’ils sont préparés dans des conditions hygiéniques saines.

2. Comment protéger son restaurant des intoxications alimentaires ?

Les intoxications alimentaires sont très fréquentes et peuvent avoir de graves conséquences pour la santé des consommateurs. Cela peut être dû à un mauvais stockage des aliments, à une mauvaise préparation ou au fait qu’ils ne sont pas bien cuits.

Il est donc important de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que cela se produise. En effet, les intoxications alimentaires sont très difficiles à éviter à l’avance.

Pour éviter les intoxications alimentaires dans votre restaurant, il est essentiel de surveiller la qualité des aliments. Il faut également surveiller la température des cuisines et surveiller le mélange des aliments lors de la préparation des mets.

Il est important que vous mettiez en place un dispositif de stockage des aliments. Il faut que les aliments soient correctement conservés et bien identifiés. Cela vous permettra de valider la date limite d’utilisation des aliments et ainsi d’éviter qu’ils ne restent trop longtemps stockés.

Vous devez aussi vous assurer que l’ensemble de votre personnel ait suivi une formation à ce sujet.

Découvrez comment veiller à l'hygiène alimentaire de votre établissement avec la méthode haccp.

3. L'importance de la formation de vos employés

Les clients ont besoin d’être rassurés sur le fait que leurs repas seront préparés avec un suivi de l'hygiène et de la traçabilité.

C’est pour cela qu’il est important de mettre en place une formation de qualité. Il faut que l’on puisse faire la différence entre un restaurant qui ne fait pas attention à la qualité de sa nourriture et un autre qui se donne les moyens de travailler avec des produits de qualité. Il faut donc se donner les moyens d’avoir un personnel formé.

Cette formation doit aussi s’adresser aux nouvelles recrues qui viennent dans l’établissement. Il est important de leur faire acquérir les bons gestes et savoirs faire pour pouvoir travailler dans le respect de la propreté et de la qualité du plat qu’ils sont en train de préparer.

Il faut se donner les moyens de former ses employés sur les bons gestes à avoir pour s’assurer que les plats préparés soient sans risques. Enfin, pour les cuisiniers expérimentés, il est important de leur offrir une évolution de carrière pour les garder au sein de l’établissement. Ceux-ci ont un rôle important dans la transmission des règles d'hygiène, et il est très important de leur donner une reconnaissance.

Découvrez en plus sur la formation haccp !

4. La responsabilité du restaurateur

Le restaurateur est responsable de l’hygiène, du déroulement du service et de la sécurité au travail de ses salariés. Il est également responsable de la santé des clients. Si un client est malade à la suite d’un repas au restaurant, le restaurateur peut être poursuivi en justice.

Lors de la création du restaurant, le propriétaire doit établir un plan de prévention des risques sanitaires (PPRS) qui comprend les mesures de préventions. Cela va inclure des mesures de protection contre les effets néfastes de la chaleur, des mesures d’hygiène visant à lutter contre la propagation des bactéries, des mesures de sécurité (gestes de premiers secours…), etc.

A noté que le restaurateur est également responsable de la santé de ses salariés. Il doit leur permettre de travailler dans des conditions de sécurité et d’hygiène optimales. Pour cela, il doit veiller à l’installation d’un local de travail conforme à la règlementation en vigueur.

Il doit également bien former ses salariés. La formation à la sécurité, aux risques sanitaires, et aux gestes de premiers secours est obligatoire pour tous les salariés. Un délégué du personnel est également nommé et doit avoir le droit de visiter les locaux de travail.

L’ensemble des professionnels intervenants dans l’activité de restauration ont une obligation légale de vigilance vis-à-vis des consommateurs. Ces derniers doivent être informés sur toutes les conditions de préparation et de conservation des aliments, ainsi que sur la présence ou non de certains additifs. En effet, l’article L. 621-37 du code de la santé publique dispose que « Toutes les informations relatives à la composition des aliments et boissons doivent être clairement communiquées au consommateur ou utilisateur avant la mise en vente ou l’offre à consommer ».

Gérez les exigences de traçabilité
Traçabilité, étiquetage, gestion de la méthode haccp...
Découvrez melba