Paramétrer le mode de gestion des stocks

Découvrez comment paramétrer le mode de gestion des stocks dans melba, manuel ou automatique, avec ou sans stock de recettes

Publié le 22/06/2022Hind Andaloussi

Les contextes de stockage

Plusieurs contexte existent dans lesquels on peut réaliser des actions de stock ou destock ou déduction des quantités en stock restantes:

  • Les commandes fournisseur : stocker les éléments reçus ou déduire les stocks existants des quantités à commander
  • Les ventes : déstocker les ingrédients consommés ou les produits finis vendus
  • Les tâches : re-stocker les produits préparés et déstocker les éléments utilisés pour leur préparation ou déduire les quantités restantes en stocks des quantités à produire
  • Les modèles : dans ce contexte moins métier on peut stocker et déstocker ou déduire les quantités restantes en stock. Les modèles permettent de construire votre propre logique.
  • Les écrans de stocks : on peut manuellement modifier les stocks dans les écrans dédiés.

Gérer les stocks de manière manuelle

Pour éviter des surprises, la gestion des stocks dans melba est manuelle par défaut.

C'est-à-dire que les stocks évoluent à la hausse ou à la baisse à chaque fois que vous cliquez sur des actions de stock via les boutons Autres actions -> déstocker ou Autres actions -> stocker.

Ces actions manuelles vous offrent la possibilité de forcer la répétition de l'action si elle a déjà eu lieu.

Gérer les stocks de manière automatique

Gérer uniquement les stocks d'articles

Lorsque le paramètre est activé, les actions suivantes vont avoir lieu automatiquement :

  • Lorsque le statut d'une commande change en réceptionnée : les stocks d'articles sont augmentés des quantités reçues
  • Lorsque le statut d'une vente change en vendue : les stocks d'articles sont diminués des quantités vendues

Gérer les stocks d'articles et de recettes

Il n'est pas possible de gérer le stock de recettes automatiquement sans gérer également le stock d'articles automatiquement.

Ainsi, pour gérer le stock de recettes automatiquement, il est obligatoire de gérer le stock d'articles automatiquement également.

Quand ces deux options sont activées, les actions suivantes vont avoir lieu automatiquement :

  • Lorsque le statut d'une commande change en réceptionnée : les stocks d'articles sont augmentés des quantités reçues
  • Lorsque le statut d'une vente change en vendue : les stocks de produits finis (articles ou recettes directement rattachés aux lignes de vente) sont diminués des quantités vendues
  • Lorsque le statut d'une tâche change en faite : les stocks de produits directement rattachés à la tâche sont augmentés des quantités produites, et les stocks des éléments utilisés pour leur préparation sont diminués.

Pour que l'ensemble des matières premières utilisées dans la fabrication des tâches de production (recettes + sous-recettes) soient automatiquement et correctement déstockées, il est donc impératif de programmer chaque sous-recette dans une tâche séparée.

Par exemple :

Si je mets en production une recette de lasagnes bolognaises qui contient des pâtes à lasagnes, une sauce bolognaise, une sauce béchamel, du fromage.

Je dois planifier individuellement chacune des tâches correspondant aux sous-recettes pour permettre au système d'en déstocker les quantités d'articles nécessaires à leur fabrication.

Je planifie donc :

  1. La tâche Sauce bolognaise > pour déstocker les articles directs qui la composent
  2. La tâche Sauce béchamel > pour déstocker les articles directs qui la composent
  3. La tâche Lasagnes bolognaises > pour déstocker les recettes directes de sauce bolognaise et sauce béchamel qui la composent (sauces qui ont automatiquement été stockée lorsque leur statut est passé en fait).

Dans cet exemple, si la sauce bolognaise fait elle-même appel à une sous-recette de sauce tomate maison, il faudra également en planifier la tâche au préalable pour déstocker les articles directs qui la composent.

Autres règles sur les stocks

Les quantités en stock ne peuvent jamais être négatives.

Les quantités des vues de stocks sont égales à la somme des transactions correspondantes.

Toute opération de stock génère des transactions pour un suivi précis.

Ces transactions peuvent être exportées et annulées au besoin.